Wekiwi

Marché de l’énergie
Comment fonctionne le dispositif MaPrimeRenov’

Comment fonctionne le dispositif MaPrimeRenov’

0
Comment fonctionne le dispositif MaPrimeRenov'
Comment fonctionne le dispositif MaPrimeRenov'

Les foyers français sont encouragés à investir dans les performances énergétiques de leur habitat. Pour accompagner les ménages dans les travaux de rénovation requis pour améliorer leur isolation ou remplacer une chaudière trop énergivore, par exemple, le gouvernement a mis en place des aides, dont le dispositif MaPrimeRénov’ fait partie. Quel est le montant de cette subvention ? Comment en bénéficier ? Quels sont les travaux concernés ? On vous explique !



MaPrimeRénov’, qu’est-ce que c’est ?


Le dispositif MaPrimeRénov’ est une prime d’État forfaitaire. Mise en place en 2020 pour remplacer le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) et la prime Habiter Mieux Agilité, elle vient s’ajouter aux aides proposées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).


L’objectif de cette démarche est de fournir un soutien financier aux ménages qui souhaitent entreprendre des travaux pour améliorer les performances énergétiques de leur logement. Ainsi, les particuliers peuvent, à moindre coût, profiter d’un meilleur niveau de confort thermique, minimiser leurs dépenses énergétiques et réduire leur impact écologique.


MaPrimeRénov’ est une initiative qui s’inscrit parfaitement dans les enjeux environnementaux actuels.


Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’ ?


D’abord destiné aux ménages les plus modestes, propriétaires d’un logement construit depuis plus de deux ans, le dispositif MaPrimeRénov’ est désormais accessible à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, sans conditions de revenus. C’est le montant qui varie en fonction du revenu fiscal de référence et du nombre de parts dans le foyer.


Les bénéficiaires peuvent employer l’aide accordée pour leurs travaux énergétiques dont les devis ont été signés depuis le 1er octobre 2020. Pour les propriétaires bailleurs, la condition est de s’engager à continuer le bien en question sans en augmenter le loyer. Depuis cette date, la prime est même ouverte aux copropriétaires qui souhaitent améliorer les performances énergétiques de parties communes.


Quels sont les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ ?


La liste des travaux et équipements éligibles a été publiée dans le Guide MaPrimeRénov’. Les catégories principales concernent la réalisation d’audits énergétiques, l’isolation, ou encore les systèmes de chauffage ou de ventilation.


Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une aide pour :

  • Refaire l’isolation thermique de vos murs, plafonds, planchers, toiture, combles, etc.

  • Remplacer des fenêtres ou ouvertures.

  • Installer une VMC.

  • Remplacer votre équipement de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire par un dispositif plus performant.

  • Installer une borne de recharge pour véhicule électrique.

  • Réaliser un DPE non obligatoire.

  • Etc.

Quels que soient les travaux choisis, ils devront être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Le site du gouvernement propose même un accompagnement qui peut intervenir au moment de sélectionner les travaux ou les artisans, ou pour les démarches administratives.


Quel est le montant de MaPrimeRénov’ ?


Le montant attribué à chaque demandeur est fonction du niveau de revenu et du gain énergétique que les travaux envisagés permettront d’obtenir (sur une échelle de A à G).


Le barème de base (qui change également selon que le bénéficiaire vit en Île-de-France ou dans une autre région) prévoit 4 profils différents.

  • MaPrimeRénov’ Bleu concerne les ménages les plus modestes. L’aide peut atteindre 10 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à granulés.

  • MaPrimeRénov’ Jaune permet d’obtenir jusqu’à 8 000 €.

  • MaPrimeRénov’ Violet propose jusqu’à 4 000 € pour l’installation d’un équipement énergétique performant (pompe à chaleur, chauffage solaire, chaudière à granulés, etc.) ou 7 000 € pour des travaux de rénovation globale.

  • MaPrimeRénov’ Rose finance les travaux de rénovation globale des ménages les plus aisés jusqu’à 3 500 €.

Depuis 2021, il existe également :

  • Un bonus Sortie de passoire d’un maximum de 1 500 € pour aider les propriétaires de “passoires thermiques” à améliorer l’étiquette de leur logement.

  • Un bonus BBC (Bâtiment basse consommation) d’un maximum de 1 500 € pour encourager les propriétaires à améliorer les performances énergétiques de leur logement pour atteindre un niveau énergétique B ou A.

  • Un forfait AMO (Assistance à la maîtrise d’ouvrage) d’un maximum de 7 000 € pour des travaux de rénovation globale.

Dans un cas comme dans l’autre, notez que le montant de la prime est connu au moment du devis, mais que le versement n’intervient qu’une fois les travaux réalisés. Il reste cependant possible de demander une avance afin de payer un acompte de travaux.


Enfin, pour les propriétaires bailleurs, la même prime peut être proposée pour un maximum de trois logements en location.


Comment demander MaPrimeRénov’ ?


Les démarches pour demander MaPrimeRénov’ s’effectuent sur le site dédié. Vous pouvez faire la demande vous-même ou confier cette tâche à un mandataire qui s’en chargera à votre place.


Vous commencerez par créer un compte sur le site officiel en indiquant vos informations personnelles. Vous devrez aussi fournir les détails relatifs à votre logement et une copie de votre avis d’imposition ou de non-imposition. Ce compte vous permettra de vérifier votre éligibilité en fonction de votre profil de revenus, de suivre l’avancement de votre dossier, ou encore de consulter le montant de l’aide qui vous a été attribuée.


Le dossier lui-même est à déposer avant la réalisation des travaux si vous en avez la possibilité, mais il est également possible de le faire après, jusqu’à un an à compter de la date de réception de la facture. En procédant à l’avance, vous devrez fournir des devis, une estimation du gain écologique généré et le montant de l’aide majoré. Cela peut donc sembler un peu plus fastidieux, mais cette méthode reste la seule manière de connaître le montant prévisionnel de l’aide et de savoir si elle vous sera bien accordée ou non.


Vous pourrez suivre l’avancement de votre dossier via votre espace personnel. Comptez environ 2 mois pour obtenir une réponse de principe et 2 à 4 mois supplémentaires pour le versement de MaPrimeRénov’ par virement bancaire.


Peut-on cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres aides ?


MaPrimeRénov’ est tout à fait cumulable avec d’autres dispositifs d’aide à la réalisation de travaux de rénovation. Parmi les solutions possibles, vous trouverez :

  • La TVA réduite de 5,5 %

  • Le chèque énergie

  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro)

  • La prime CEE

  • Les subventions de l’Anah

  • Les aides régionales et locales

Notez cependant qu’il existe un plafond pour le cumul des aides accordées, dont le total ne doit pas dépasser 90 % des dépenses éligibles pour les ménages à revenus très modestes, 75 % pour les ménages à revenus modestes, 60 % pour les ménages à revenus intermédiaires, et 40 % pour les ménages à revenus supérieurs.

0