• Wekiwi

COMMENT BIEN ISOLER LES PLANCHERS BAS

Saviez-vous que le sol de votre logement est responsable de 10 % des déperditions de chaleur ? Alors, pour faire des économies d’énergie et réduire votre facture, mais aussi profiter d’un meilleur confort thermique, bien isoler son plancher est indispensable. Découvrez dans cet article les différentes techniques et types d’isolants thermiques pour réaliser l’isolation des sols.



Les techniques d’isolation des planchers bas


Il existe deux techniques d’isolation, en fonction des caractéristiques de votre plancher bas :

  1. l’isolation par le bas : pour les planchers situés sur un vide sanitaire accessible ou un sous-sol non chauffé

  2. l’isolation par le haut : pour les planchers situés sur un terre-plein ou un vide sanitaire non accessible

1) L’isolation par le bas


L’isolation des sols par le bas consiste en l’application d’un matériau isolant sur la face inférieure du plancher. On utilisera généralement des panneaux isolants, comme le polystyrène extrudé ou expansé, pour isoler les planchers réguliers, et des isolants souples, comme les laines minérales, pour les planchers irréguliers.

Cette technique d’isolation est la plus simple et la plus rapide, puisqu’il n’est pas nécessaire de refaire le revêtement de sol.


2) L’isolation par le haut


L’isolation des sols par le haut consiste à retirer le revêtement de sol afin de poser un matériau isolant, sous forme de panneaux rigides, et à couler par-dessus une dalle de béton qui servira de base au nouveau revêtement.

Cette méthode est plus contraignante car elle implique de refaire le revêtement de sol, rendant les pièces ou le logement inhabitables le temps des travaux. Lorsque c’est possible, il est donc recommandé de privilégier l’isolation par le bas. En revanche, si vous n’avez pas d’autre choix que de procéder à l’isolation par le haut, vous pouvez profiter des travaux pour installer un chauffage au sol.


Quel budget pour isoler un plancher bas


Le coût de l’isolation des sols varie en fonction de plusieurs éléments :

  • la surface à isoler

  • le type d’isolant utilisé : les matériaux naturels sont plus chers que les matériaux synthétiques ou les laines minérales.

  • la technique d’isolation : par le bas ou par le haut

  • les opérations connexes : enlèvement et stockage éventuel du mobilier, modification des bas de porte…

En général, le montant des travaux est compris entre 40 € et 60 € / m². Sachez que les travaux d’isolation thermique du sol sont éligibles à la plupart des aides financières, comme la prime énergie et MaPrimeRénov.


Pour réaliser encore plus d’économies d’énergie, ne négligez pas l’isolation des combles et l’isolation des murs, responsables de respectivement 30 % et 25 % des déperditions de chaleur. Bien isoler son logement, c’est vivre mieux tout en faisant un geste pour la planète.

21 vues

Posts récents

Voir tout