• Wekiwi

TOUT SAVOIR SUR L’ARC ÉLECTRIQUE

Dernière mise à jour : 26 oct. 2021

L’arc électrique est un phénomène que nous avons tous déjà vu, sans forcément savoir de quoi il s’agissait. En effet, il peut se matérialiser sous forme de simple étincelle ou d’éclair fendant le ciel. Cet article vous explique comment se forme l’arc électrique et comment réagir s’il est provoqué par une installation électrique.



Qu’est-ce qu’un arc électrique ?


L’arc électrique est phénomène d’étincelle visible qui se créée lorsqu’il y a ionisation d’un milieu isolant, comme l’air, qui ne peut pas conduire le courant électrique. Lorsque le milieu isolant est ionisé, c’est-à-dire qu’il n’est plus neutre en ions, les électrons, et donc l’électricité, peuvent circuler. C’est pourquoi l’arc électrique est associé à un état de surtension, qui correspond à une surcharge d’électricité.


Comment se produit l’arc électrique ?


Pour qu’il y ait ionisation du milieu isolant, la différence de tension entre deux surfaces doit être suffisamment importante pour que la charge électrique se déplace. Plus les surfaces sont éloignées, plus la tension doit être élevée. Durant un orage, par exemple, les nuages se chargent en électricité statique. Un arc électrique va se former entre le nuage électrifié et le sol lorsque le seuil d’ionisation est atteint, ce qui demande une tension très élevée en raison de la distance. Dans des cas rares, on peut également observer de très petits arcs électriques dans notre logement : un interrupteur ou un allume-gaz peut peuvent parfois produire une étincelle, qui est en fait un minuscule arc électrique.


Quels sont les risques d'électrisation ?


L’arc électrique est très dangereux. Au-delà des risques de brûlures et d’électrisation, il peut également entraîner de sévères problèmes d’audition et de vue suite à l’exposition au bruit sourd et à la lumière vive qu’il émet. En outre, l’arc électrique peut être à l’origine d’incendies dans les logements, en particulier ceux équipés d’une installation électrique vieillissante, qui ne sont plus correctement isolées. Pour éviter au maximum les risques, faites vérifier votre installation régulièrement et changez-la si elle ne respecte plus les normes électriques en vigueur. Consultez notre article sur la rénovation électrique pour en savoir plus.


Que faire en cas de panne électrique ?


Le premier réflexe en cas de panne électrique est d’aller vérifier si le disjoncteur de votre tableau électrique n’a pas sauté. Si c’est le cas, il vous suffira de le remettre en marche et de débrancher certains appareils électriques. Dans tous les cas, le mot d’ordre lorsque vous êtes confronté à une panne électrique est la prudence. Ne manipulez jamais vous-même les fils ou les appareils. Pour éviter tout risque d’accident, appelez un électricien ou votre fournisseur d’électricité.

55 vues

Posts récents

Voir tout