Wekiwi

Sources d’énergie
Production d’énergie en France : d’où provient notre électricité ?

Production d’énergie en France : d’où provient notre électricité ?

0
Production d’énergie en France : d’où provient notre électricité ?

Le mix énergétique français est le résultat d’un enchaînement historique où le nucléaire s’est insinué dès les années 50. Malgré ses détracteurs, la filière s’est en effet imposée comme l’un des plus grands avantages économiques et stratégiques du pays. Mais l’énergie nucléaire n’est pas la seule à s’être fait une place. Si elle revient aujourd’hui en force, notamment grâce à la loi sur la relance nucléaire récemment adoptée, elle s’accompagne en effet d’une part toujours croissante d’électricité renouvelable, remplaçant petit à petit les ressources fossiles. D’où provient la production d’énergie en France en 2023 ? Examinons quelques chiffres.



Le nucléaire : un atout majeur pour la production d’énergie en France


La production d’énergie en France est très majoritairement nucléaire, représentant à elle seule 33 968 MW d’électricité.


Après avoir pris son essor dans les années 70 suite au choc pétrolier et poursuivi son développement dans les années 80, le parc nucléaire français n’a pas connu de nouveaux projets jusqu’à l’EPR de Flamanville. Ce dernier devrait commencer à produire de l’électricité fin 2023, mais sur les 56 réacteurs que compte la France, 27 sont actuellement à l’arrêt pour maintenance et 9 sont en cours de démantèlement. Le « grand carénage » visant à prolonger la durée de vie des réacteurs pour passer de 40 à 60 ans est justement en cours pour relancer la filière et aller dans le sens de la décarbonation.


Les énergies fossiles : une part encore importante


Les ressources fossiles sont encore employées pour la production d’énergie en France. Le gaz naturel représente ainsi 511 MW d’électricité, le fioul permet de produire 137 MW et le charbon 21 MW.


La bonne nouvelle est qu’il ne reste plus que deux centrales à charbon dans le pays : Cordemais en Loire-Atlantique et Emile-Huchet en Moselle. Malgré une volonté de fermer pour de bon les dernières centrales au fioul, la crise énergétique a prouvé qu’il est, pour le moment, impossible de se passer des centrales thermiques. Leur mise en route très rapide en fait une solution de choix pour faire face aux pics de consommation, et ce, en dépit des problèmes de pollution et de souveraineté énergétique qu’elles posent.


Les énergies renouvelables continuent leur développement


La production d’énergie en France intègre une proportion toujours plus importante de filières renouvelables. L’énergie hydraulique se place ainsi en seconde position après le nucléaire, pour un total de 6474 MW d’électricité produite : c’est la première source d’énergie renouvelable dans l’hexagone. 1118 MW sont obtenus grâce à l’énergie solaire, 3011 MW grâce à l’énergie éolienne, et 453 MW sont issus de la biomasse.


La France est avantagée par sa taille et par son climat, qui offrent des possibilités bien supérieures aux ressources actuellement exploitées, et donc un potentiel très prometteur.


L’un des défis que nous devrons relever pour optimiser la production d’énergie en France est la question du stockage. En effet, si les énergies primaires (charbon, pétrole, gaz) peuvent se stocker en amont, l’électricité elle-même est plus difficile à « conserver » une fois produite. Or, pouvoir stocker de manière fiable et sûre l’électricité nucléaire ou renouvelable sera la clé pour nous défaire de notre dépendance aux énergies fossiles.

0