• Wekiwi

QUELLE EST L’ÉNERGIE LA PLUS UTILISÉE DANS LE MONDE ?

À l’heure de la promotion généralisée des énergies renouvelables dans les pays développés, qu’en est-il de la situation actuellement ? Les énergies fossiles sont-elles réellement en perte de vitesse ? Quid de la sortie du nucléaire ?

Cet article vous propose un panorama complet de l’utilisation des différentes sources d’énergie dans le monde et en France.



Bilan du mix énergétique mondial


Tous pays confondus, les énergies fossiles représentent encore environ 80 % de la consommation d’énergie, avec le pétrole largement en tête, suivi par le gaz et le charbon. Si les pays européens s’engagent activement dans la réduction de l’utilisation des énergies fossiles ces dernières années, elles restent encore majoritaires dans d’autres pays, comme en Chine, le plus gros émetteur de gaz à effet de serre devant les Etats-Unis et l’Inde.


Pour comprendre les énergies fossiles, consulter notre article.


Les énergies renouvelables, qui ont l’avantage d’être inépuisables et neutres en CO2, ont quant à elles enregistré une augmentation jusqu’alors inédite, représentant aujourd’hui quelque 10 % dans la production d’électricité. Parmi les énergies renouvelables, la plus utilisée actuellement est l’énergie hydraulique, devant l’énergie solaire et éolienne.


Le nucléaire est quant à lui pour l’instant en perte de vitesse et ne représente que 2 % de la part de la consommation d’énergie dans le monde.


Bilan du mix énergétique en France


Contrairement à la tendance mondiale, la France mise encore largement sur le nucléaire pour satisfaire ses besoins énergétiques, puisque près de 80 % de son électricité viennent du nucléaire, avec 58 réacteurs répartis dans tout le pays. Si le nucléaire permet limiter les émissions de gaz à effet de serre, cette source d’énergie pose également le problème du traitement des déchets radioactifs. À l’image des autres pays européens, la France vise à opérer progressivement une progression vers les énergies renouvelables. Actuellement, la part de l’énergie hydraulique s’élève à environ 12 %. Par ailleurs, la part des énergies solaire et éolienne connait une courbe ascendante ces dernières années.


Il est désormais établi que nous, citoyens, entreprises et gouvernements du monde, devons changer nos habitudes et modes de consommation si nous voulons préserver notre planète. Ce n’est qu’ensemble, en agissant chacun à notre niveau, que nous pourrons tendre vers un modèle de ville durable.


Les tendances du mix énergétique sont positives, mais le chemin reste encore long pour remplacer totalement les énergies fossiles. Néanmoins, les objectifs en matière d’utilisation d’énergies renouvelables fixés par l’Union européenne et l’accord de Paris témoignent de la volonté internationale de promouvoir la protection de nos ressources naturelles et de développer des solutions durables.

27 vues
logo.png