• Wekiwi

QU’EST-CE QUE LA DÉPERDITION THERMIQUE ?

Dernière mise à jour : 14 sept.

On appelle déperdition thermique la perte de chaleur que peut subir une habitation. En cause, une mauvaise isolation du logement. En effet, les interactions entre l’intérieur et l’extérieur, les échanges de fluide d’air, altèrent directement l’efficacité thermique d’une maison. La conséquence, c’est que la chaleur que vous produisez grâce à votre chauffage finit en partie par s’échapper au dehors ; votre confort intérieur diminue pendant que vos factures d’énergie augmentent. Bref, votre logement est de plus en plus énergivore jusqu’à devenir ce qu’on appelle une « passoire énergétique ». Mais quelles sont les sources de déperdition thermique ? Et comment remédier à ce problème ? Découvrez toutes nos réponses dans cet article.


QU’EST-CE QUE LA DÉPERDITION THERMIQUE ?

D’où viennent les déperditions thermiques ?


Sachez que les sources de perte de chaleur peuvent être nombreuses. Il est donc important de connaître les points faibles de votre logement afin d’adapter au mieux les solutions.

Selon l’ADEME, les pertes de chaleur se répartissent de la manière suivante :


30% par le toit

20% par les murs extérieurs

20% par le renouvellement de l’air et les fuites

15% par les ouvertures (fenêtres, portes)

10% par le plancher bas

5% par les ponts thermiques


Comment mesurer le niveau de déperdition thermique


Pour mesurer les déperditions thermiques, il existe différents moyens, à mettre en pratique seul ou avec l’aide d’un professionnel :

  • La méthode de la caméra thermique qui affiche les pertes de chaleur, les ponts thermiques et les défauts d’isolation du logement à l’aide de couleurs

  • La méthode du bilan thermique : il s’agit de calculer le bilan thermique d’une pièce ou de l’ensemble de l’habitation grâce à un calcul prenant en compte les m3 à chauffer, la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur et le coefficient G (celui-ci mesurant la puissance de chauffage nécessaire pour un volume particulier).

Dans tous les cas, sachez qu’une étude très complète peut être réalisée par un professionnel lors d’un audit énergétique, à la suite duquel il saura vous indiquer les travaux à réaliser en priorité pour limiter la déperdition thermique.


Les solutions pour remédier à la déperdition thermique


Une fois identifiés les points faibles de votre logement, il est possible d’intervenir afin de favoriser les économies d’énergie. Que ce soit au moment de la construction ou à celui de la rénovation, le mot d’ordre reste le même : on met le paquet sur l’isolation thermique ! Voici les principales interventions à envisager pour résoudre le problème de la déperdition thermique :

  • Isoler le toit : si vous possédez des combles perdues, l’isolation se fait facilement avec de la laine de verre ; si vos combles sont aménagés, il faut isoler directement la toiture

  • Isoler les murs : la meilleure solution est l’isolation thermique par l’extérieur

  • Réaliser des travaux de ventilation et installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux : celle-ci favorise l’extraction de l’air humide et permet le réchauffement de l’air entrant

  • Isoler les ouvertures grâce à l’installation de double, voire de triple, vitrage et remplacer aussi la menuiserie pour une plus grande efficacité thermique





48 vues

Posts récents

Voir tout

Aussi pratique et intelligent soit-il, le compteur Linky ne fait cependant pas tout tout seul ! C’est pourquoi, si vous emménagez dans un nouveau logement, vous devrez faire le nécessaire pour activer