Wekiwi

Marché de l’énergie, Offre Wekiwi
Prix du gaz 2024 : publication du prix et repère du gaz pour 2024

Prix du gaz 2024 : publication du prix et repère du gaz pour 2024

0
Prix du gaz 2024 : publication du prix et repère du gaz pour 2024
Prix du gaz 2024 : publication du prix et repère du gaz pour 2024

Le prix du gaz évolue (encore !) et, pour pouvoir organiser ton budget énergie, le tout est de savoir à combien il va être fixé dans les semaines ou mois à venir et pour combien de temps. Ne t’inquiète pas : on est là pour te donner une idée claire et transparente du prix du gaz en 2024. Tarifs réglementés, Prix Repère Gaz… on t’explique tout !

Lis bien jusqu’au bout : on te dévoile les astuces pour faire face aux augmentations des tarifs en toute sérénité.

Le prix du gaz en 2024

On commence par les chiffres et la vraie réponse à la question : quel est le prix du gaz en 2024 ? Pour les explications, c’est plus bas.

Au mois de mars 2024, le Prix Repère moyen du gaz se situe à 109,71 € TTC/MWh.

Officiellement, les chiffres font état d’une diminution du prix du gaz en 2024 par rapport à  2023. La CRE confirme en effet que sa part variable HT a diminué de 11,14 €/MWh depuis le mois de décembre. Le prix actuel au kWh est aussi inférieur au premier Prix Repère Gaz annoncé en juin 2023 (1,65 % moins cher) et inférieur au dernier Tarif Réglementé de juin 2023 (7,56 % moins cher).

Et pourtant, cette baisse est beaucoup moins impressionnante côté consommateur. La baisse du prix du gaz en 2024 sur le mois de février aurait dû être de 12 %, mais l’augmentation des taxes est telle que la baisse réelle n’a atteint que 1,39 %.

La raison ? Le retour de l’accise sur le gaz naturel, ou TICGN, qui était gelée depuis 2021 par le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. Or, 2024 est l’année de sortie de ce dispositif, l’objectif étant d’économiser 16 milliards d’euros pour réduire l’endettement que la mesure avait constitué pour l’État. Au final, le mois de janvier a vu le prix de cette taxe doubler pour atteindre 16,37 €/MWh.

-> Focus sur le Prix Repère du Gaz : Le Prix Repère Gaz remplace le tarif réglementé. Il fournit un indicateur du prix de vente à partir duquel les fournisseurs peuvent calculer leurs tarifs.

Prix du gaz en 2024 : une nouvelle augmentation au mois de juillet

Bien que la baisse du prix du gaz en 2024 soit indéniable au niveau de la matière première, l’augmentation des taxes continue de peser lourd sur les factures des consommateurs. En plus de l’accise, le mois de juillet 2024 a de grandes chances de se traduire par une nouvelle augmentation significative à cause de l’ajustement du tarif d’utilisation des réseaux publics de distribution de gaz naturel de GRDF.

Les Français ont fait des progrès : entre les efforts de sobriété énergétique et la crise de l’énergie, la consommation de gaz à l’échelle du pays a baissé de manière importante, impactant directement GRDF. Pour remédier aux conséquences du bouclier tarifaire, effectuer la maintenance nécessaire sur le réseau, ou encore investir davantage pour intégrer du biométhane, le réseau de distribution va devoir ajuster ses tarifs, entraînant une hausse possible de 27,5 % au mois de juillet 2024.

Pour le moment, cette augmentation n’a pas été confirmée par le Conseil Supérieur de l’Énergie, mais mieux vaut tout de même s’y préparer.

Augmentation du prix du gaz en 2024 : les vraies raisons et les conséquences

Les prix du gaz en 2024 sont à la baisse, mais on doit s’attendre à toujours plus d’augmentations sur les factures… Comment expliquer ce paradoxe ?

Nous l’avons vu, les vraies coupables, ce sont les taxes (tarif de distribution et TICNG), dont l’augmentation amortit la baisse des tarifs du gaz en 2024. La fin des boucliers tarifaires signe en effet le dégel de ces deux tarifs, avec des conséquences bien réelles sur tes factures.

D’après ENGIE, rien que l’augmentation de l’accise pourrait faire grimper la facture des abonnés à raison de 120 € supplémentaires pour les maisons chauffées au gaz de 100m² ou plus. Pour les appartements chauffés au gaz de 50 à 80m², la hausse est estimée à 70 €.

Si la hausse du tarif de distribution du gaz a bien lieu le 1er juillet 2024, son impact dépendra également de l’utilisation. Les gros consommateurs (c’est-à-dire les foyers qui se chauffent au gaz) devraient s’attendre à une augmentation d’environ 90 € par an. Pour les foyers qui n’emploient du gaz que pour l’eau chaude sanitaire et la cuisson, la hausse devrait avoisiner 26 € par an.

Comment te prémunir contre la hausse du prix du gaz en 2024 ?

On a une bonne nouvelle : subir la hausse des prix du gaz sans réagir n’est pas une obligation !

Voici les astuces les plus efficaces pour garder le contrôle sur tes factures de gaz :

  • Passe chez Wekiwi ! Si tu n’es pas déjà chez nous, c’est le moment ou jamais de comparer les offres et de commencer dès maintenant à payer moins cher ! Changer de fournisseur, c’est facile, sans engagement, sans coupure et sans frais de résiliation.
  • Souscris une offre à prix fixe. Idéale pour gérer facilement ton budget et ne pas t’inquiéter des fluctuations des prix du gaz en 2024, l’offre fixe Wekiwi te permet de bénéficier d’un tarif qui ne changera pas pendant un an.
  • Ou choisis une offre indexée qui suit les évolutions du prix du marché, mais dont les prix restent toujours inférieurs aux tarifs officiels.
  • Réduis au maximum ta consommation. Eh oui, l’énergie la moins chère restera toujours celle que tu ne consommes pas. Baisse tes chauffages de quelques degrés, prends une douche rapide plutôt qu’un bain, couvre tes casseroles quand tu cuisines, améliore ton isolation… Des gestes simples, mais qui valent leur pesant d’or.

Et le prix du gaz après 2024 ?

La diminution graduelle du nombre de clients engendre une hausse mécanique du tarif de distribution du gaz qui devrait s’appliquer dès cette année et se poursuivre dans les décennies à venir. En effet, la CRE s’attend à ce que la consommation de gaz en France soit divisée par deux, voire par quatre entre aujourd’hui et 2050. L’électrification de l’économie va donc s’opérer très rapidement. La baisse de la demande pourrait minimiser le prix de la ressource elle-même. Cependant, le nombre toujours plus limité d’abonnés implique des changements importants au niveau de la tarification appliquée par le réseau de distribution, dont l’entretien sera supporté par moins d’individus.

En d’autres termes : les augmentations devraient se poursuivre… Une bonne raison de choisir un fournisseur engagé, grâce auquel tu pourras réaliser un maximum d’économies !

0