• Wekiwi

LA VENTILATION NATURELLE D’UN LOGEMENT

Le renouvellement de l’air est un élément primordial au sein d’une habitation pour lutter contre l’humidité et lutter contre les polluants toxiques. La ventilation est donc indispensable pour des raisons de confort mais aussi de santé. La solution la plus simple pour garantir une atmosphère saine dans toutes les pièces de votre logement, c’est la ventilation naturelle.


Répandue dans les logements avant 1980, elle a peu à peu disparu des constructions neuves avec l’arrêté du 24 mars 1982, relatif à l’aération des logements, qui favorise l’avènement de la VMC, la ventilation mécanique contrôlée. Vous souhaitez en savoir plus sur ce procédé simple et naturel ? On vous explique tout sur son fonctionnement, les différentes typologies de ventilation naturelle existantes ainsi que ses avantages et ses inconvénients.


Comment fonctionne la ventilation naturelle ?


Si ouvrir les fenêtres est le procédé le plus courant pour renouveler l’air d’une pièce, ce procédé n’est pas suffisant et induit, l’hiver, une perte de chaleur importante.


La ventilation naturelle consiste à faire entrer de l’air extérieur dans un logement sans l’utilisation d’électricité (contrairement au système de VMC).

La ventilation exploite les différences de pression provoquées par le vent :

  • L’air pénètre de l’extérieur par des grilles d’arrivée

  • Il circule dans tout le logement grâce à des grilles de transfert

  • Les pièces les plus humides comme la cuisine et la salle de bain sont équipées de bouches d’extraction qui conduisent l’air vicié dehors

Quels sont les différents types de ventilation naturelle ?


On distingue trois principaux modes de fonctionnement :

  • Le tirage thermique : la ventilation se fait naturellement grâce à l’écart de température entre intérieur et extérieur. L’air chaud, plus léger que l’air froid, est évacué en hauteur à travers les grilles d’extraction alors que l’air frais pénètre par des bouches d’arrivée d’air situées en bas.

  • Le vent : quand il rencontre un bâtiment, il comprime l’air sur les parois qui lui font face et crée des dépressions sur les autres. Ces pressions différentes entretiennent une mise en mouvement de l’air dans le logement.

  • La ventilation hybride : elle assure une aération optimale même lorsque les conditions de tirage naturel ne sont plus réunies (périodes de canicule ou de froid intense). Pour ce faire, une assistance mécanique à basse pression est ajoutée. Le système prend le relais dès l'instant que les conditions de tirage naturel ne sont plus réunies.

Avantages et inconvénients de la ventilation naturelle


La ventilation naturelle possède de nombreux atouts :

  • Elle est silencieuse

  • Elle ne nécessite aucune consommation d’électricité

  • Elle ne demande que peu d’entretien

Mais elle a aussi ses limites :

  • Elle reste tributaire de la météo et peut donc être insuffisante à certaines périodes de l’année

  • Il y a un risque de surventilation et de déperdition thermique l’hiver

Enfin, côté finances, comptez entre 759 et 900 euros environ pour l’installation d’une ventilation naturelle dans un logement de 100 m2.

44 vues

Posts récents

Voir tout