top of page
  • Wekiwi

CLIMATISATION : FAUT-IL LAISSER TOURNER VOTRE CLIM EN PERMANENCE

Chaque été, il fait de plus en plus chaud. Et il est loin de ne s’agir que d’une impression : les vagues de chaleur se multiplient et les épisodes de canicule interviennent un peu plus tôt tous les ans. Pour beaucoup, le seul moyen d’endurer de telles températures est de mettre en marche la climatisation. Mais les Français ne sont pas aussi familiarisés avec cet équipement qu’avec le chauffage, dont on connaît bien l’impact sur nos factures et les solutions pour le limiter.


Alors, comment passer un été plus confortable sans trop dépenser ? Faut-il laisser tourner une clim en permanence, ou ne l’allumer que lorsque la température est insupportable ? On vous dit tout !


CLIMATISATION : FAUT-IL LAISSER TOURNER VOTRE CLIM EN PERMANENCE

Faut-il laisser tourner sa clim en permanence pour économiser ?


On entend souvent que réchauffer une pièce très froide demande davantage d’énergie que de laisser le chauffage allumé en position plus basse. Mais qu’en est-il de la climatisation ? Faut-il laisser tourner une clim en permanence pour minimiser les coûts ?


De manière générale, le climatiseur est un équipement très énergivore. Pour les professionnels tout comme pour les particuliers qui l’adoptent, il s’agit d’un important poste de dépense. On estime qu’une clim d’une puissance de 2000 W consomme 2 kWh d’électricité par heure d’utilisation. Au moment où nous rédigeons ces lignes, le prix du kWh TTC au tarif bleu d’EDF est de 0,1740 €, soit presque 35 centimes pour une heure de clim. À ce rythme, on atteint une dépense de 8,40 € pour 24 heures d’utilisation, soit plus de 250 € par mois.


Faut-il laisser la clim tourner en permanence ? À vous de juger, mais, clairement, un tel choix est loin d’être économique.


Comment optimiser l’utilisation de la clim pour économiser sur sa facture ?


Vous l’aurez compris, si votre objectif est de conserver des factures d’électricité raisonnables, la climatisation est à utiliser avec modération. Ainsi, mieux vaut l’allumer lorsque la situation le réclame, plutôt que de la laisser en marche du début jusqu’à la fin de l’été.


En principe, lorsqu’il fait moins de 26-27°C à l’extérieur pendant la journée, la clim n’est pas indispensable. Quelques mesures suffisent dans ce cas à rafraîchir l’atmosphère, comme fermer les volets lorsque les fenêtres sont exposées au soleil, créer des courants d’air, voire utiliser un ventilateur.


C’est quand la température extérieure avoisine les 30°C et au-delà que l’emploi de la climatisation prend tout son sens. Pour votre confort, vous pourrez alors la programmer entre 5°C et 7°C en dessous afin de rafraîchir votre intérieur.


Notez qu’un écart de température trop important (au-delà de 7°C) expose votre corps à un choc thermique et augmente le risque de contracter un rhume ou une angine.


Globalement, si la température extérieure est assez basse la nuit et en début de matinée, gardez votre climatiseur éteint. Abstenez-vous également de la laisser tourner lorsque vous vous absentez.


La climatisation : une solution peu écologique


Si on ne le fait pas pour économiser, faut-il laisser sa clim tourner en permanence pour des raisons écologiques ? Là non plus, ce n’est pas une bonne idée.


Les dispositifs de climatisation consomment beaucoup d’électricité et leur fonctionnement génère des gaz à effet de serre… et de la chaleur. Ainsi, les climatiseurs contribuent fortement au phénomène des îlots de chaleur urbains qui, en période de canicule, font monter la température extérieure encore davantage en ville.


Pour minimiser le réchauffement climatique à votre échelle, n’allumez votre clim que si vous ne pouvez pas vous en passer.


Le cas de la pompe à chaleur réversible


Faut-il laisser la clim tourner en permanence lorsqu’on est équipé d’une pompe à chaleur réversible ou d’un appareil de type « Inverter » ? C’est en effet là que les règles ne sont pas forcément les mêmes.


Ces appareils, qui sont souvent pourvus d’une unité intérieure et d’une unité extérieure séparées, sont conçus pour alterner des cycles de marche et d’arrêt de manière automatique et optimisée. Ainsi, en saison, les climatiseurs Inverter ne doivent pas être éteints, sauf en cas d’absence prolongée.


Les pompes à chaleur air air (ou PAC air air) peuvent elles aussi être réversibles, produisant de la chaleur en hiver et du froid en été. Ces modèles sont prévus pour ne pas être éteints, ce qui pourrait même les endommager. À la place, il est préférable de programmer l’appareil pour qu’il « travaille » le moins possible.



Alors, faut-il laisser la clim tourner en permanence ? Tout dépend du type de modèle dont votre logement est équipé, mais aussi de votre confort et de votre budget. Pour avoir davantage de latitude et utiliser votre climatiseur en toute sérénité, l’idéal est d’opter pour une offre verte (pour réduire votre impact sur la planète) et de souscrire un contrat économique.


Chez Wekiwi, nous faisons tout pour vous aider à mieux maîtriser vos factures !

111 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page