Wekiwi

Sources d’énergie
S’équiper d’éoliennes pour l’autoconsommation électrique : ce qu’il faut savoir

S’équiper d’éoliennes pour l’autoconsommation électrique : ce qu’il faut savoir

0
S'équiper d'éoliennes pour l'autoconsommation électrique : ce qu'il faut savoir

Produire de l’électricité éolienne pour l’autoconsommation représente une alternative intéressante aux panneaux solaires photovoltaïques. Et pourtant, on n’y pense pas toujours. Adaptés à une utilisation domestique, certains modèles d’éoliennes s’avèrent particulièrement appropriés pour les propriétés qui ne disposent pas d’un bon ensoleillement. Éolienne verticale ou horizontale, avec ou sans revente du surplus… Selon votre situation et vos priorités, plusieurs possibilités s’offrent à vous. On fait le point.



Pourquoi opter pour une éolienne pour l’autoconsommation électrique ?


Les panneaux solaires photovoltaïques sont ceux que l’on associe généralement à l’autoconsommation, les éoliennes étant vues comme d’immenses dispositifs réservés aux grandes étendues balayées par les vents. Cependant, les petites éoliennes accessibles aux particuliers peuvent offrir une production énergétique intéressante pour l’éclairage, les appareils électroménagers, et même éventuellement le chauffage.


L’autoconsommation éolienne est une solution de production d’énergie « propre », qui permet de limiter le recours aux énergies fossiles. Tout comme c’est le cas pour les panneaux solaires, leur rentabilité peut être extrêmement variable. Il importe donc d’étudier correctement votre situation afin de pouvoir monter un projet viable.


Comment fonctionne une éolienne en autoconsommation ?


Les éoliennes d’autoconsommation fonctionnent selon les mêmes principes que celles de proportions habituelles, que l’on peut admirer au sommet des collines. L’énergie cinétique générée par le vent est convertie en énergie mécanique qui, à son tour, vient alimenter un générateur électrique. Celui-ci envoie alors le courant soit directement vers le réseau électrique, soit vers une batterie de stockage en vue d’une utilisation ultérieure.


En tant que particulier, vous pourrez vous équiper d’une éolienne domestique horizontale relativement classique dotée de deux ou trois ailes (comme un moulin). Il existe aussi des modèles à axe vertical dont les pales tournent autour du mât. Ce type d’installation est d’ailleurs assez répandu parmi les éoliennes d’autoconsommation, car il simplifie la pose sur toiture.


Bien que les éoliennes pour toiture soient en effet de plus en plus généralisées, on estime que le rendement optimal pour de tels dispositifs intervient entre 50 et 110 mètres de hauteur, d’où le fait qu’il soit préférable de recourir à un mât. Si vous allez jusque-là, attendez-vous à devoir effectuer des démarches en mairie, mais également à devoir exposer votre projet à vos voisins…


Le générateur électrique se trouve, lui aussi, en haut de la tour, de même que le multiplicateur de vitesse qui est placé entre celui-ci et l’hélice.


Les éoliennes en autoconsommation : quels avantages ?


Choisir un système d’éolienne pour l’autoconsommation comporte plusieurs avantages :

  • L’énergie produite par le vent est 100 % propre et renouvelable, ce qui limite fortement son impact sur l’environnement.

  • L’autoconsommation éolienne permet de réduire vos dépenses énergétiques en produisant une partie de l’électricité consommée par votre foyer.

  • L’énergie éolienne ne dépend pas du niveau d’ensoleillement et est particulièrement abondante en hiver, quand le soleil ne brille pas autant.

  • Le système étant vertical, il ne requiert que peu de place au sol.


Les inconvénients des éoliennes d’autoconsommation


Si les avantages des éoliennes pour l’autoconsommation sont indéniables, il importe d’en connaître aussi les inconvénients :

  • Pour commencer à avoir un rendement intéressant grâce à une éolienne, il faut la positionner à au moins 18 m du sol. Une éolienne placée trop bas produira le même effet qu’un panneau solaire à l’ombre : un rendement médiocre.

  • Mieux une éolienne fonctionne, plus les nuisances sonores deviennent inévitables.

  • Lorsqu’une éolienne est installée sur une toiture, il existe un risque de voir les turbulences provoquées par le dispositif endommager cette dernière.

  • Un projet éolien placé à bonne hauteur réclame des démarches administratives et ne remporte pas toujours l’adhésion du voisinage.


Éolienne en autoconsommation : combien ça coûte ?


Comme pour n’importe quel dispositif de production d’énergie verte, le prix d’une éolienne domestique est très variable. Les premiers prix se situent autour de 1 000 €, pour une petite éolienne terrestre de 400 Watts. Pour un véritable kit d’une puissance de 5 kW et son mât (10 à 12 m de haut), comptez au minimum 6 000 €, auxquels vous devrez rajouter la pose et le raccordement.


Vous trouverez aussi des dispositifs combinant l’énergie éolienne et solaire qui vous permettront de profiter d’un rendement maximal. Bien qu’ils soient très appréciés des particuliers qui recherchent un maximum d’autonomie, ils sont bien sûr nettement plus onéreux.

0