Wekiwi

Sources d’énergie
Quels sont les différents types de cheminées à connaître et comment choisir ?

Quels sont les différents types de cheminées à connaître et comment choisir ?

0
Quels sont les différents types de cheminées à connaître et comment choisir ?
Quels sont les différents types de cheminées à connaître et comment choisir ?

Dans un contexte où le prix de l’énergie a un impact important sur les budgets des foyers, les poêles et cheminées peuvent constituer un complément, voire une alternative intéressante au chauffage électrique à gaz, ou au fioul. Cependant, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les différents types de cheminées. Que vous aimiez l’ambiance chaleureuse, ou que vous souhaitiez réaliser quelques économies, découvrons les caractéristiques de plusieurs modèles, ainsi que les facteurs à prendre en compte pour bien choisir.



Quels sont les différents types de cheminées ?


Intéressons-nous de plus près aux différents types de cheminées disponibles, à leurs atouts et à leurs inconvénients.


La cheminée traditionnelle à foyer ouvert

C’est la cheminée classique, celle à laquelle on pense quand on imagine l’ambiance « feu de bois » des films de Noël. Décoratif et convivial, ce type de cheminée prend la forme d’une niche aménagée dans le mur, surmontée d’un conduit d’évacuation qui dirige les fumées vers l’extérieur. Bien qu’il soit encore très utilisé, ce modèle ne s’avère pas particulièrement performant, son rendement atteignant rarement plus de 10 à 15 %.


La cheminée à foyer fermé

Cette modification apportée au foyer traditionnel permet de faire grimper le rendement de la cheminée jusqu’à 70 %, minimum ! Considéré comme un véritable moyen de chauffage, ce type de cheminée peut donner droit à un crédit d’impôt pour son installation. Le seul inconvénient est qu’une cheminée à foyer fermé demande des travaux importants et le remplacement d’une cheminée existante plutôt qu’un simple ajout.


L’insert

Si vous souhaitez profiter des avantages du foyer fermé à moindre coût, vous pouvez faire installer un insert dans votre cheminée traditionnelle existante. Crédit d’impôt, bon rendement (entre 70 et 80 %), sécurité et facilité d’entretien… La seule contrainte est que vous ne pourrez l’utiliser que fermé.


Le poêle

Le grand atout du poêle est qu’il peut être installé là où il sera beaucoup plus complexe ou coûteux de construire une cheminée. Considéré comme un chauffage d’appoint, le poêle offre un rendement énergétique supérieur à 80 %. Il existe de nombreux modèles de poêles, permettant un grand choix en matière de combustible (bois, charbon, fioul, gaz, pétrole). Cependant, vous devrez dans la plupart des cas prévoir une certaine emprise au sol et un conduit d’évacuation des fumées.


La cheminée à l’éthanol

Ce type de cheminée est un compromis intéressant entre le poêle et la cheminée classique qui, en plus, présente l’avantage de ne nécessiter aucun conduit. Le carburant liquide (bio éthanol) est sans odeur et permet d’obtenir une flambée esthétique sans le côté salissant du bois… Mais n’espérez pas remplacer votre chauffage principal.


La cheminée à gaz

Directement connecté au gaz de ville, à une bouteille ou à une citerne, ce type de cheminée reproduit l’ambiance d’une cheminée traditionnelle, sans la corvée du nettoyage. Le rendement atteint environ 60 %, ce qui peut être suffisant pour un chauffage d’appoint. Notez que vous devrez obligatoirement faire appel à un professionnel pour garantir la sécurité de votre installation.


La cheminée électrique

Un convecteur électrique, mais avec l’élément visuel en plus. La cheminée électrique contient un décor (bûches, galets, etc.) et emploie un jeu de lumières LED pour recréer l’effet d’un âtre. Cette solution ne présente aucune difficulté d’installation (une simple prise suffit), ne demande aucun aménagement particulier ni entretien, et offre un niveau de sécurité inégalable, puisqu’il n’y a pas de vraies flammes. En revanche, soyez prévenus : la chaleur produite est minimale et la consommation énergétique très importante.


Comment choisir le type de cheminée idéal ?


Vous l’aurez compris : chaque type de cheminée possède ses avantages et ses inconvénients… Cependant, rien n’est absolu ! Le meilleur modèle dépend donc principalement de vos besoins et préférences plutôt que de critères objectifs. Pour bien choisir, posez-vous simplement les bonnes questions.


Quelle esthétique ?

Entre la traditionnelle cheminée en pierre, le petit poêle en fonte et la cheminée à éthanol ultra moderne, il y a un monde de différence. Réfléchissez au rendu visuel que vous souhaitez privilégier.


Quel combustible ?

Crépitement, odeur incomparable, le bois est souvent ce qui donne envie d’avoir une cheminée. Mais bien qu’il s’agisse d’un combustible assez économique, il réclame beaucoup d’espace de stockage, présente des contraintes d’installation et implique une corvée d’entretien indéniable. Si vous voulez simplement recréer l’effet visuel sans les inconvénients des cheminées ou poêles à bois, vous préférerez peut-être ses alternatives.


Quel rendement ?

Si vous souhaitez employer votre cheminée comme chauffage principal, visez un rendement aussi élevé que possible en privilégiant un modèle doté du label Flamme Verte. Si vous préférez une cheminée à foyer ouvert, en revanche, vous perdrez énormément de rendement. Quant aux cheminées électriques ou à éthanol, elles sont avant tout décoratives.


Quel budget ?

Le budget dépend des travaux à prévoir, et donc du type de cheminée que vous envisagez. Par exemple, la création d’un conduit d’évacuation peut coûter jusqu’à 3000 €, tandis que les premiers prix pour un insert, une cheminée à éthanol, ou une cheminée électrique tournent autour de 500 €. Une cheminée classique, sans son conduit, vous coûtera entre 1000 € et 5000 €.

0