Wekiwi

Marché de l’énergie
Déménagement gaz naturel : conseils et astuces pour réussir vos démarches

Déménagement gaz naturel : conseils et astuces pour réussir vos démarches

0
Déménagement gaz naturel : conseils et astuces pour réussir vos démarches
Déménagement gaz naturel : conseils et astuces pour réussir vos démarches

Lors d’un déménagement, les démarches à effectuer sont nombreuses et parfois complexes. Pour que tout se déroule le plus sereinement possible, il est bon de savoir exactement à quoi s’attendre. Intéressons-nous de plus près à l’un des aspects les plus importants de votre déménagement : le gaz. Comment (et quand !) résilier votre ancien contrat et en ouvrir un nouveau ? Quelles sont les règles à respecter ? On vous explique tout !



Déménagement gaz : que faut-il faire en amont ?


Dans le cas d’un déménagement de gaz, tout ne peut pas se faire à la dernière minute. Si vous vous apprêtez à changer de logement, mieux vaut donc prendre les devants et vous assurer que tout sera prêt pour le jour J. Vous vous épargnerez ainsi une source de stress supplémentaire, tout en ayant la certitude de ne pas payer plus que nécessaire… ou être privé(e) de gaz à votre arrivée.


Première étape : souscrire un nouveau contrat

  • Vous emménagez dans un logement neuf ?

Avant de vous arrêter sur une date, demandez à votre promoteur si le raccordement de gaz (mais aussi d’eau et d’électricité !) a bien été effectué. Dans le cas contraire, vous devrez contacter le gestionnaire de réseau de distribution ou le fournisseur de votre choix pour mettre en route le processus.


Si votre nouveau logement est situé dans un immeuble collectif, vous aurez besoin des références de l’appartement et du numéro de compteur correspondant. Vous pourrez demander ces informations au promoteur ou vous rendre sur place pour les noter.


Dans tous les cas, n’oubliez pas que le raccordement au gaz et l’obtention des certificats de conformité de vos installations sont des opérations qui peuvent prendre beaucoup de temps. Comptez au minimum 15 jours pour pouvoir envisager votre déménagement gaz dans ces conditions !


  • Vous emménagez dans un logement précédemment occupé ?

La bonne nouvelle, c’est que le raccordement au réseau existe sans doute déjà. À moins que vous ne décidiez de faire réaliser des travaux avant votre arrivée, pour installer un nouveau système de chauffage au gaz alors que le logement n’en comportait pas, par exemple.


Même si l’installation est en parfait état, il est tout de même recommandé de souscrire un nouveau contrat au moins 15 jours avant votre emménagement. En effet, la mise en service de votre compteur peut prendre du temps : respecter ce délai est le meilleur moyen de garantir que votre logement sera entièrement fonctionnel le jour J.


Notez que le transfert d’un contrat lors d’un déménagement gaz est impossible. La raison est simple : ces contrats d’énergie sont reliés à un compteur plutôt qu’à un individu. Vous devrez donc bien résilier votre ancien abonnement pour en ouvrir un nouveau.


La résiliation de votre ancien contrat en vue de votre déménagement gaz

La résiliation de votre ancien contrat est une étape primordiale lors d’un déménagement gaz. Sans elle, l’énergie consommée dans le logement après votre départ continuera de vous être facturée !


Pour vous assurer que la coupure interviendra au bon moment, l’idéal est de procéder à la résiliation de votre contrat de gaz 48 heures avant votre départ. Cette démarche est 100 % gratuite et ne réclame aucun justificatif de votre part, les contrats de fourniture de gaz naturel étant, selon la loi française, toujours sans engagement.


L’idéal est de vous rendre sur votre espace client en ligne, où vous pourrez effectuer votre démarche de résiliation en quelques clics. Vous pouvez aussi téléphoner à votre fournisseur ou lui faire parvenir un courrier recommandé avec accusé de réception.


Après communication du relevé de compteur, vous recevrez une facture de clôture de la part de votre fournisseur.


Déménagement gaz : que faire le jour J ?


Le jour du déménagement, le gaz n’est peut-être pas votre première préoccupation. Pourtant, avant de tout fermer et de rendre vos clés, vous ne devrez surtout pas oublier de relever votre compteur… Et même chose dès que vous franchirez votre nouvelle porte d’entrée !


Déménagement gaz : la relève de l’ancien compteur

Tous vos cartons sont dans le camion et vous vous apprêtez à dire au revoir à votre ancien logement ? Pas si vite : votre toute dernière tâche vous attend.


Relever votre compteur de gaz vous permettra de communiquer votre consommation exacte à votre fournisseur. Il pourra alors établir une facture de résiliation et veiller à ce que vous ne risquiez pas de payer à la place du nouvel occupant. Rassurez-vous, l’opération est très simple : il vous suffit de noter les chiffres affichés sur le compteur. Pour aller encore plus vite, rien n’empêche d’en prendre une photo, qui pourra même servir de preuve dans l’éventualité d’un litige (on n’est jamais trop prudent !).


Selon les cas, il arrive que votre fournisseur envoie un technicien dans le cadre d’un rendez-vous de résiliation. Ce dernier s’occupera alors d’effectuer le relevé et de transmettre les informations à votre fournisseur.


Emménagement gaz : l’ouverture du gaz dans votre nouveau logement

  • Le gaz est coupé ?

Si vous emménagez plus tôt que prévu ou si vous n’avez pas pris soin de convenir d’une date de mise en service pour votre nouveau contrat, il se peut que le gaz soit coupé à votre arrivée. Deux solutions s’offrent à vous : patienter (si l’ouverture du gaz est prévue rapidement ou si vous n’en avez pas besoin immédiatement) ou recourir à une « mise en service express », voire une « mise en service d’urgence ».


Dans ce cas, notez qu’un supplément vous sera facturé. Comptez en général moins d’une cinquantaine d’euros pour une mise en service « express » (sous 2 jours ouvrables) et jusqu’à plus de 130 euros pour une mise en service « d’urgence » (sous 24 heures ouvrables). Notez qu’une mise en service « standard » demande environ 5 jours ouvrables et coûte une vingtaine d’euros.


  • Le gaz n’est pas coupé ?

Bonne nouvelle : tout est en ordre et vous n’avez plus qu’à effectuer le relevé du compteur (eh oui, une nouvelle fois) pour le transmettre à votre nouveau fournisseur. Celui-ci pourra ainsi vous envoyer une facture qui reflètera votre consommation exacte.


Notez que si vous n’avez pas encore souscrit de nouveau contrat, le gaz ne fonctionne que parce qu’il n’a pas encore été coupé : dépêchez-vous de vous rapprocher de votre nouveau fournisseur pour obtenir un contrat de gaz valide et éviter la coupure !


Après votre déménagement gaz : les éléments à vérifier


Tout est désormais en place et votre installation fonctionne. Il reste encore quelques démarches pour finaliser votre déménagement gaz pour de bon.


La facture de résiliation

Nous avons déjà évoqué cette facture qui viendra clôturer votre ancien abonnement. Elle comprend vos dernières consommations de gaz (basées sur le relevé de compteur) et éventuellement le déplacement du technicien gestionnaire du réseau, si vous êtes concerné(e).


Si les chiffres révèlent que votre consommation réelle est supérieure aux estimations prévues pour la période, vous devrez régler le montant dû. Cependant, il est possible que vous ayez consommé moins que ce que planifiait votre échéancier. Votre fournisseur vous remboursera alors le trop-perçu.


Votre nouveau fournisseur n’est jamais définitif

Engie (anciennement GDF) n’est plus le seul fournisseur de gaz naturel ! Si vous avez opté pour votre ancien fournisseur par habitude ou pour vous simplifier la vie au moment de votre déménagement gaz, il n’est jamais trop tard pour vous renseigner quant aux services et tarifs proposés par les fournisseurs alternatifs.


Quelques clics suffisent pour souscrire un nouveau contrat chez Wekiwi et profiter d’offres de gaz parmi les plus basses du marché. Même en souscrivant quelques jours après avoir mis en place votre contrat initial, vous pourrez changer de fournisseur sans encourir de frais de résiliation.


Résumons


Voilà, vous connaissez la marche à suivre pour un déménagement gaz en toute sérénité. Pour récapituler, voici les étapes clés :

  • La première étape consiste à souscrire un contrat de gaz pour votre futur logement. Veillez à vous y prendre au moins 15 jours à l’avance.

  • Les seuls frais applicables à un déménagement gaz concernent la mise en service du compteur. Celle-ci est facturée 19,88 € pour une intervention normale, mais il est possible de procéder en accéléré (moyennant un certain coût) si nécessaire.

  • La résiliation du contrat de gaz pour votre ancien logement doit intervenir 48 heures avant votre départ.

  • Vous devrez relever le compteur de votre ancien logement avant de partir, et celui du nouveau dès votre arrivée.

  • Le relevé d’index de l’ancien compteur est à communiquer à votre ancien fournisseur. Celui-ci pourra alors établir une facture de résiliation qui vous parviendra sous quinzaine. Le relevé de compteur de votre nouveau logement est à faire parvenir à votre nouveau fournisseur, qui pourra ainsi calculer vos futures consommations en l’utilisant comme point de départ.

  • Vous êtes toujours libre de changer d’offre gaz dès que vous le souhaitez, à l’occasion d’un déménagement ou à n’importe quel moment, sans jamais avoir à vous justifier. N’hésitez pas à étudier les offres proposées par les fournisseurs alternatifs pour trouver un contrat parfaitement adapté à vos besoins et au meilleur prix.

0