• Wekiwi

PLAQUE À INDUCTION : FONCTIONNEMENT, AVANTAGES, INCONVÉNIENTS ET CONSOMMATION

Mis à jour : mai 21

Les cuisinières à induction séduisent tout le monde, en partie grâce à leur côté pratique et en partie grâce à leur design attrayant qui fait penser à l'avenir. Mais qu'y a-t-il à savoir sur cette nouvelle frontière de l'art culinaire ? Comment fonctionnent les plaques de cuisson à induction ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de choix ?


Cuisinières à induction : les avantages


Les avantages de ce type de plaques sont nombreux et sont résumés ci-dessous :

  • Ce type de cuisinière ne nécessite pas de combustible, mais permet de cuire les aliments en utilisant le principe de l'induction électromagnétique. L'énergie électrique alternative est transmise à des bobines recouvertes de vitrocéramique qui génèrent un champ magnétique capable de mettre en mouvement les molécules métalliques de la casserole, en produisant de l'énergie qui est libérée sous forme de chaleur, chauffant la casserole mais pas la plaque qui, comme par magie, reste froide, évitant ainsi le risque de brûlures.

  • Le gaspillage d'énergie est fortement réduit puisque 90 % de l'énergie absorbée est convertie en chaleur pour la cuisson.

  • La structure des plaques à induction permet de réduire de moitié les temps de préparation des aliments.

  • Le nettoyage est beaucoup plus pratique que la table de cuisson à gaz classique.

  • La cuisson des aliments est meilleure car la chaleur se répartit uniformément sur toute la surface de la poêle. De plus, la plaque de cuisson à induction permet de contrôler la température des « feux » avec une très grande précision.

  • Il n'y a aucun risque de fuite de gaz.


Cuisinières à induction : les inconvénients


Quels sont, au contraire, les inconvénients d’une cuisinière à induction ? Ce qui retient encore beaucoup de gens de les acheter, c'est certainement le prix élevé auquel elles sont proposées aux clients. En outre, elles ne peuvent pas être utilisées avec des casseroles en cuivre, en aluminium et en terre cuite.

Mais le véritable point sensible de cet appareil est sa consommation d'électricité. La plaque à induction nécessite un compteur électrique plus puissant que la moyenne en raison des charges plus élevées requises, qui peuvent aller jusqu'à 7kW. Un autre inconvénient concerne la production de champs électromagnétiques, faibles selon certains, mais néanmoins présents.


Enfin, une attention particulière doit être accordée aux personnes portant un stimulateur cardiaque, qui doivent toujours demander conseil à leur médecin avant d'acheter cet appareil.


Consommation électrique moyenne d’une plaque à induction


De façon générale, la plaque à induction consomme moins d’énergie qu’une plaque de cuisson. En effet, sa puissante supérieure lui permet de chauffer plus vite et donc de diminuer son temps d’utilisation. De plus, la chaleur ne se dispersant pas, il n’y a pas de perte d’énergie. Ainsi, sa consommation d’énergie est estimée à un tiers de celle d’une plaque électrique et à 40 % de celle d’une plaque de cuisson au gaz. Il convient tout de même de souligner que la plaque à induction continue à consommer même lorsqu’elle est en veille, bien que sa consommation reste plus faible que celle des autres types de plaques de cuisson.


La puissance maximale d’une telle plaque se situe entre 2000 et 3000 Watts/ heure. Pour chauffer, la puissance est de 200 W à « feu » doux, de 1.250 W à « feu » moyen et de 2.500 W à « feu » vif. Pour calculer la consommation d’énergie de votre plaque à induction, il faut donc calculer la puissance utilisée multipliée par le temps d’utilisation exprimé en minutes.


Les différents types de plaques de cuisson


Il existe quatre grands types de plaques de cuisson, chacun présentant des avantages et des inconvénients. Outre la plaque à induction, on distingue la plaque à gaz, la plaque électrique simple et la plaque vitrocéramique :

  • Plaque de cuisson à gaz : économique et performante, la plaque de cuisson à gaz offre un contrôle visuel de la puissance de chauffe. Grâce aux améliorations technologiques, ces plaques sont désormais très sécurisées et peuvent être alimentées par du gaz de ville ou du gaz en bouteille.

  • Plaque de cuisson électrique simple : moins chère que la plaque à induction et très facile à utiliser, la plaque électrique simple présente toutefois certains inconvénients non négligeables, telle qu’un degré de précision et de sécurité moindre et un temps de chauffe plus élevé.

  • Plaque de cuisson vitrocéramique : moins chère que la plaque à induction, elle présente un mode de fonctionnement très similaire, avec cependant un délai de refroidissement des plaques plus long et une consommation énergétique supérieure.

Et rappelez-vous : pour réaliser des économies énergétiques, pensez à consulter les offres de Wekiwi, le fournisseur d'énergie innovant qui vous fait réaliser des économies, pour les particuliers.

1,080 vues
logo.png