• Wekiwi

COMPRENDRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DES SMARTPHONES

À l’heure actuelle, il est presque inimaginable d’envisager un monde sans nos smartphones. Paiements sans contacts, recherche d’itinéraires ou discussions vidéo, nous les utilisons au quotidien, et cette tendance ne fera vraisemblablement que s’exacerber. Pourtant, cette utilisation intensive et l’amélioration continue des modèles n’est pas sans conséquences pour notre planète.


Découvrez dans cet article à quoi correspond la consommation de nos smartphones et quel est leur impact écologique.



Quelle est la consommation des smartphones


La consommation énergétique d’un smartphone correspond à la dépense énergétique nécessaire à ses composants matériels pour fonctionner. L’exécution d’applications de plus en plus sophistiquées impose aux composants du téléphone d’utiliser davantage de ressources, et donc de consommer plus d’énergie. Ainsi, chaque fois que nous naviguons sur internet, passons des appels, envoyons des messages et utilisons des fonctionnalités multimédias, notre téléphone consomme de l’énergie. Et même lorsque le smartphone n’est pas en activité, certains composants continuent à consommer de l’énergie, comme le GPS et les interfaces réseau.


Quelle est l’empreinte carbone des smartphones


L’empreinte carbone des smartphones correspond à la quantité totale de gaz à effet de serrequ’ils émettent. Selon une étude réalisée par l’Université McMaster au Canada, les émissions de CO2 liées aux smartphones ont aujourd’hui dépassé celles des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables, avec 125 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an.

L’empreinte carbone des smartphones est avant tout liée à leur utilisation. Voici, à titre d’exemple, l’empreinte carbone des utilisations les plus fréquentes des smartphones :

  • appel entre téléphones portables : 57 g de CO2 ;

  • envoi de textos : 0,014 g de CO2 ;

  • utilisation de 1GB de données réseau : 3 kg de CO2.

Mais elle dépend également du processus de fabrication, c’est-à-dire des matériaux utilisés, de l’énergie utilisée pour alimenter la fabrication et le transport des composants, et de l’emballage. Pour les smartphones Apple, par exemple, les émissions de CO2 liées à leur fabrication oscillent entre 56 et 95 kg.


Comment utiliser son smartphone de façon plus durable


Comment pour la plupart des appareils électroniques, quelques habitudes simples peuvent nous aider à réduire la consommation de notre téléphone, et donc son empreinte écologique :

  • Mettez votre téléphone en mode avion ou désactivez le Bluetooth, la 4G et le wifi lorsque vous n’en avez pas besoin : même lorsque vous ne les utilisez pas, ces fonctionnalités sont énergivores.

  • Nettoyez vos logiciels et gérez les différentes sollicitations de la batterie afin de limiter la dépense énergétique.

  • Supprimez les applications dont vous ne vous servez pas.

  • Prolongez la durée de la batterie en ne la laissant jamais se décharger complètement et en évitant les temps de surcharge.

C’est en prenant conscience de l’impact environnemental des appareils qui sont entrés dans notre quotidien et en affichant une volonté de changer nos habitudes que nous parviendrons à tendre vers un modèle de ville durable, le modèle urbain qui se rapproche du concept d’équilibre à impact zéro entre l’homme et l’environnement qui l’entoure.

24 vues
logo.png