• Wekiwi

COMPRENDRE L’ÉNERGIE OSMOTIQUE

Les océans recouvrant 70 % de la surface de notre planète, ils constituent une source abondante de flux d’énergie qui peuvent être exploités par ce qu’on appelle les énergies marines. Parmi les énergies marines les plus connues à l’heure actuelle, on peut citer l’énergie marée motrice, qui exploite les courants de marée, et la biomasse marine, qui exploite les algues pour produire des biocarburants. L’énergie osmotique, moins connue, est également une énergie marine prometteuse qui fait l’objet de recherches de plus en plus nombreuses. Cet article vous explique l’énergie osmotique, son potentiel et ses enjeux.


L’énergie osmotique : qu’est-ce que c’est ?


L’énergie osmotique, ou énergie bleue, désigne l’énergie exploitable à partir de la différence de salinité entre l’eau de mer et l’eau douce. Cette technologie utilise une membrane semi-perméable double face, qui laisse passer l’eau mais qui est imperméable aux sels minéraux. Lorsqu’une face de cette membrane est en contact avec de l’eau douce et l’autre avec de l’eau de mer, se produit un mouvement chimique des molécules, l’eau douce étant attirée par les molécules de sel. Ce phénomène de migration des molécules, l’osmose, se produit continuellement entre des masses de salinité différente. Grâce à la pression qui résulte de ce mouvement, une turbine peut produire de l’électricité verte.

Centrale osmotique


La centrale osmotique sert donc à exploiter la différence de salinité entre l’eau salée et l’eau douce là où elles se rencontrent naturellement, c'est-à-dire aux embouchures des fleuves. Elle se compose des éléments suivants :

  • Membranes semi-perméables placées entre l’eau salée et l’eau douce

  • Pompes et conduits pour acheminer l’eau

  • Un échangeur de pression pressurisant l’eau salée en amont

  • Une station d’épuration et des équipements pour laver les membranes

  • Turbine productrice d’électricité

La première centrale osmotique a vu le jour en Norvège, en 2009. D’autres projets ont été lancés depuis, notamment au Japon, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas.


Énergie osmotique : potentiel et enjeux


L’énergie osmotique est avant tout très écologique puisqu’elle exploite des ressources naturellement présentes sans rejeter de polluants dans l’environnement. En plus d’être potentiellement exploitable partout où il y existe des embouchures de fleuves, elle a l’avantage d’offrir une grande stabilité et prédictibilité, contrairement à d’autres énergies renouvelables intermittentes, comme le solaire et l’éolien. Cependant, l’énergie osmotique présente une grosse faiblesse de rendement. Actuellement, 1 m² de membrane permet d’atteindre une puissance de 3 W, l’objectif étant d’arriver à 5 W/m². Un autre obstacle au développement de l’énergie osmotique est le coût élevé de production et d’entretien des membranes.


La réussite à grande échelle de cette technologie écologique dépend donc en grande partie de la performance, de la résistance et du coût des membranes semi-perméables.

19 vues

Posts récents

Voir tout
logo.png