Wekiwi

Marché de l’énergie
Le compostage obligatoire arrive en 2024 : comment s’y préparer ?

Le compostage obligatoire arrive en 2024 : comment s’y préparer ?

0
Le compostage obligatoire arrive en 2024 : comment s’y préparer ?
Le compostage obligatoire arrive en 2024 : comment s’y préparer ?

« L’obligation de compostage pour tous » entrera en vigueur dès les 1er janvier 2024, impliquant d’importants changements dans le quotidien de très nombreux Français. Une gestion raisonnée des déchets s’impose aujourd’hui comme indispensable face à la crise écologique, mais cette nouvelle mesure peut inquiéter les particuliers qui ne savent pas forcément comment s’y prendre. Découvrons ce qu’il faut savoir pour nous préparer au compostage obligatoire !



Compostage obligatoire dès 2024 : ce que dit la loi


Que veut dire « compostage obligatoire », exactement ? Concrètement, à compter du 1er janvier 2024, tous les biodéchets devront être triés à la source pour pouvoir être valorisés, et ce, quel que soit le type de producteur de déchets. Ainsi, les collectivités, administrations, professionnels, et aussi les ménages auront l’interdiction de jeter des déchets biodégradables parmi les ordures ménagères.


Cette disposition a été introduite par la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire promulguée au mois de février 2020. Le code de l’Environnement précise que « tous les ménages devront pouvoir trier leurs déchets biodégradables (déchets dégradables naturellement par des micro-organismes vivants) et les séparer du verre, des emballages ou du reste de la poubelle indifférenciée ».


Pourquoi le compostage obligatoire est une bonne chose ?


Certains voient le compostage obligatoire comme une contrainte supplémentaire. Pourtant, cette pratique est avantageuse à bien des égards.


Des pratiques de gestion des déchets qui doivent disparaître

L’enfouissement et l’incinération des déchets organiques représentent un problème de taille. Ces pratiques contribuent de manière directe au réchauffement climatique en produisant des gaz à effet de serre.


Une ressource pleine de potentiel

Les déchets alimentaires, déchets verts et autres matières compostables forment une ressource directement et aisément exploitable à différentes échelles. Pour les particuliers, disposer de compost de qualité est un excellent moyen de nourrir des plantes (même d’intérieur) à moindres frais, voire de cultiver soi-même ses propres légumes sans engrais de synthèse néfastes et coûteux.


Une habitude responsabilisante

La mesure de compostage obligatoire incite à porter un regard conscient et objectif sur nos habitudes de consommation et à prendre nos responsabilités face au gaspillage alimentaire. Jeter, c’est oublier. Composter à la maison permet de visualiser clairement l’ampleur de ce que nous gaspillons au fil des semaines et des mois.


Des initiatives qui rapprochent

Composter permet de cultiver notre relation avec l’environnement, mais invite aussi à s’ouvrir aux autres. Les initiatives de compostage partagé, par exemple, regroupent des personnes qui, au contact des autres, apprendront à trouver le compostage moins intimidant ou encore à mieux exploiter cette ressource trop peu employée par les citadins.


Compostage obligatoire : comment s’y mettre ?


Pour aborder sereinement le compostage obligatoire, il importe d’être bien informé(e). Heureusement, cette approche de la gestion des déchets organiques n’a rien de compliqué. La seule restriction concerne l’espace dont vous disposez, mais, là encore, des solutions existent pour rendre le compostage possible même à l’échelle d’un appartement.


Dans votre jardin : la solution idéale

Les particuliers qui disposent d’un jardin seront les plus avantagés face à la mesure de compostage obligatoire. Ils pourront en effet y installer un bac à compost de dimensions suffisantes pour leur foyer et utiliser l’engrais produit directement sur place.


Le choix de composteurs est déjà immense, mais il y a fort à parier que, vu le caractère obligatoire de cette nouvelle pratique, les collectivités proposeront des bacs à prix réduit, voire gratuits. Épluchures, restes de repas, tontes de gazon, feuilles mortes, branches… vous verrez très vite à quel point il est facile de remplir le vôtre !


Le compostage en appartement, c’est possible

Même avec un balcon, les personnes qui vivent en appartement ou dans une maison sans jardin ne pourront certainement pas composter l’ensemble de leurs déchets organiques sur place. Ceci étant, il existe des composteurs de cuisine pratiques et sans odeurs, grâce auxquels il est possible de recycler des épluchures, par exemple. Les systèmes comme le Bokashi, s’avèrent très utiles.


Le compostage partagé ou collectif : s’engager ensemble

L’obligation de composter fera sans doute fleurir les initiatives de compostage de quartier, autour desquelles pourront aussi se développer les potagers collectifs, par exemple.


Les solutions de compostage proposées par les collectivités

Enfin, le rôle des collectivités dans l’application de la loi sur le compostage obligatoire sera central, puisqu’elles seront chargées de déployer les solutions les mieux adaptées en fonction de la situation de leur agglomération. Parmi les solutions qu’elles pourront mettre à disposition, on compte :

  • Des composteurs individuels, qui seront à leur place dans les zones rurales ou pavillonnaires.

  • Des composteurs collectifs pour les immeubles, voire les quartiers.

  • Un réseau de points d’apport volontaires, à la manière des dispositifs de tri répartis sur l’espace public. En plus de zones de collecte dédiées au verre, au plastique, au métal et au carton, vous pourrez déposer vos déchets alimentaires.

  • La collecte de poubelles réservées en porte-à-porte.

0