top of page
  • Wekiwi

COMMENT CHOISIR SON CONTRAT DE GAZ SANS SE TROMPER ?

Depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, les consommateurs peuvent décider de rester chez le fournisseur historique Engie (anciennement GDF Suez) ou de se tourner vers un fournisseur alternatif. Chacun pratiquant des offres et des tarifs différents, il peut cependant être difficile de s’y retrouver. Comment choisir son contrat de gaz sans se tromper ? On fait le point.


COMMENT CHOISIR SON CONTRAT DE GAZ SANS SE TROMPER ?

Comment choisir son contrat de gaz : les éléments qui font varier les prix


Pour savoir comment choisir son contrat de gaz, il importe de bien comprendre les éléments qui peuvent faire varier les prix.


Les zones tarifaires


En France, le réseau de distribution de gaz est divisé en 6 zones tarifaires définies par GRDF. Celles-ci relèvent de la distance entre le point de comptage (l’habitation où le gaz est consommé) et le site de stockage du gaz dont il dépend. Les points de comptage les plus proches sont désignés comme en « zone 1 » et les plus éloignés en « zone 6 ». Naturellement, plus le gaz doit être acheminé sur de longues distances, plus le prix augmente.


Les tarifs de base, B0, B1, B2i


En plus de la situation géographique, la classe de consommation influe sur les tarifs du gaz.


Le tarif de base du gaz correspond aux consommateurs à faibles besoins, par exemple pour alimenter une gazinière, mais pas la production d’eau chaude sanitaire ou le chauffage. Moins de 1 000 kWh/an.


Le tarif B0 du gaz concerne les personnes qui cuisinent au gaz et l’utilisent pour la production d’eau chaude, mais pas le chauffage. Entre 1 001 et 6 000 kWh/an.


Le tarif B1 du gaz est appliqué aux foyers qui utilisent du gaz pour la cuisson, la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage. Entre 6 000 et 30 000 kWh/an.


Au-delà, on considère les usagers comme de très gros consommateurs de gaz, auxquels le tarif B2i est appliqué.


À chaque gamme de services, son prix


Pour bien choisir son contrat de gaz, il faut également étudier les services proposés par les différents fournisseurs. Ceux-ci pourront se refléter sur le prix de l’abonnement ou celui du kWh, mais, dans tous les cas, chaque option se paie. Factures papier, service téléphonique… pour éviter de payer si vous n’en avez pas l’utilité, préférez une offre de gaz naturel en ligne.


Comment choisir son contrat de gaz : les types d’offres à connaître


Pour trouver le contrat affichant le meilleur rapport qualité/prix en fonction de votre situation spécifique, pensez à étudier le prix du kWh (HT et TTC), mais aussi celui de l’abonnement lui-même.


Gardez à l’esprit que, contrairement à l’électricité, le gaz n’est plus concerné par le tarif réglementé. Cela signifie que même Engie le commercialise au prix de marché. À vous de décider si vous préférez profiter d’un tarif fixe ou indexé.


Prix fixe


Si vous optez pour un contrat à prix fixe, votre fournisseur s’engage à pratiquer le même tarif pendant une durée déterminée (1, 2, 3 ou 4 ans). Quelle que soit l’évolution du prix du marché, le prix du kWh restera le même pour vous et seule votre consommation influera sur votre facture. Vous éviterez ainsi les surprises, mais vous ne pourrez par profiter d’une éventuelle baisse non plus.


Prix indexé


Si vous optez pour une offre à tarif indexé, celui-ci évoluera en fonction du tarif réglementé fixé par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). En effet, cet organisme est chargé de fixer un prix de base en fonction des prix du marché de gros, des coûts d’approvisionnement, ou encore des coûts de transport et de distribution. Même si votre propre fournisseur peut tout à fait se positionner en dessous, votre facture augmentera et baissera pour toujours conserver l’écart convenu.

134 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page