top of page
  • Wekiwi

COMMENT BRANCHER UN DISJONCTEUR DIFFÉRENTIEL ?

Indispensable à la sécurisation de votre installation électrique, le disjoncteur différentiel est un petit dispositif conçu pour la protéger en cas de surtension. Que faut-il savoir sur cet appareil ? Comment brancher un disjoncteur différentiel ? Quoi doit s’en charger ? On fait le point.


COMMENT BRANCHER UN DISJONCTEUR DIFFÉRENTIEL ?

Un disjoncteur différentiel, qu’est-ce que c’est ?


Avant de nous demander comment brancher un disjoncteur différentiel, passons en revue le rôle de ce petit module électrique.


Posé dans le tableau électrique autour duquel s’articule toute votre installation électrique, le disjoncteur différentiel est un élément clé de son fonctionnement et de sa sécurisation. Le dispositif est conçu pour détecter toute anomalie et couper instantanément le courant si un problème survient. Ainsi, en cas de surtension par exemple, vos appareils électriques ne sont pas en danger.


Mais le rôle du disjoncteur différentiel va beaucoup plus loin. En effet, c’est aussi lui qui réagit lorsqu’une fuite de courant se produit… En d’autres termes, en cas d’électrisation d’une personne, il coupe immédiatement l’alimentation !


A chaque installation, son disjoncteur différentiel


Il ne suffit pas de savoir comment brancher un disjoncteur différentiel. En effet, plusieurs modèles et calibres existent. Il faut donc choisir un dispositif répondant à des normes de sécurité précises.


Le calibre de votre disjoncteur doit dépendre de vos besoins en électricité ainsi que du nombre d’appareils électriques branchés sur votre réseau (et de leur puissance). Les calibres disponibles sont les suivants :

  • 10 à 16 A pour une installation très modeste (éclairage seul)

  • 16 à 20 A si votre installation comporte des prises électriques

  • 20 A pour un circuit jusqu’à 4 600 W

  • 30 A pour un circuit jusqu’à 7 360 W

  • 40 A pour un circuit jusqu’à 9 200 W


Il existe aussi différents types de disjoncteurs :

  • Les disjoncteurs différentiels de type AC, que l’on emploie pour les circuits traditionnels de type éclairage ou prise électrique.

  • Les disjoncteurs de type A, qui sont réservés aux circuits spécialisés permettant d’alimenter les plaques de cuisson ou machines à laver, par exemple.

  • Les disjoncteurs de type HI, HPI et Si, qui protègent les circuits alimentant des appareils électriques considérés comme sensibles ou fragiles. C’est le cas des congélateurs ou des ordinateurs, par exemple.


Comment brancher un disjoncteur différentiel ?


Rappelons tout d’abord que même lorsqu’on sait comment brancher un disjoncteur différentiel en théorie, en pratique, certaines connaissances techniques s’avèrent indispensables. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel plutôt que de procéder par soi-même.


Comment brancher un disjoncteur différentiel en toute sécurité ?


La première étape consiste à assurer la sécurité de la personne qui doit installer le disjoncteur sur le tableau électrique. Il s’agit tout d’abord de placer le disjoncteur de branchement (qui contrôle l’alimentation de l’ensemble du logement) en position éteinte afin de couper complètement le courant. Avant de commencer à travailler, il faut confirmer que l’électricité est bien coupée au moyen d’un vérificateur d’absence de tension (VAT).


Notez que malgré ces précautions, les professionnels s’équipent toujours de matériel de protection et ne travaillent jamais sans gants isolants.


Comment brancher un disjoncteur différentiel : emplacement et raccordement


Le disjoncteur différentiel, comme tout module électrique, doit être installé sur l’un des rails DIN du tableau électrique. Le choix de son positionnement dépend donc en grande partie du nombre d’emplacements encore vides, mais aussi du positionnement des rangées de disjoncteurs divisionnaires. Il doit en effet être installé en amont de l’une d’entre elles, l’objectif étant qu’il puisse couper l’alimentation de tous ces circuits en cas de fuite de courant. Pour résumer, un disjoncteur différentiel se branche entre le disjoncteur de branchement et tous les autres disjoncteurs de votre système électrique.


Le raccordement lui-même consiste la plupart du temps à positionner le module en tête de rangée en le clipsant. Ensuite, le fil neutre et le fil de phase de l’alimentation générale sont à raccorder entre le disjoncteur différentiel et le circuit qu’il viendra protéger. Les électriciens se fient à la couleur des fils pour reconnaître leur fonction, mais savent aussi tester le système s’il y a le moindre doute à lever. Conventionnellement, le fil de phase est rouge, tandis que le fil neutre est bleu.


Notez enfin que si votre tableau électrique comporte plusieurs rangées de rails, les disjoncteurs différentiels devront être reliés entre eux au moyen de peignes verticaux.


Qu’est-ce que la norme NF C 15-500 ?


La norme NF C 15-500 assure la conformité de l’installation de votre disjoncteur différentiel. Parmi les points pris en compte, les modules disponibles (c’est-à-dire l’espace sur le rail) pour accueillir le dispositif sont d’une importance capitale. Pour une installation aux normes, un disjoncteur différentiel ne doit pas être relié à plus de 8 autres disjoncteurs. L’intensité choisie doit par ailleurs être réglementaire.


Savoir comment brancher un disjoncteur différentiel va plus loin que les connaissances de base d’un bon bricoleur. Pour sécuriser votre installation et vous assurer que votre tableau électrique est parfaitement aux normes, mieux vaut vous tourner vers une personne compétente.

86 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page