• Wekiwi

TOUT SAVOIR SUR LE COEFFICIENT DE CONVERSION DU GAZ NATUREL 

Pour fournir une facture la plus juste possible, un fournisseur de gaz doit connaître la quantité d'énergie consommée, exprimée en kilowattheure (kWh). Or, les compteurs de gaz mesurent le volume consommé en mètres cubes (m3). C’est là qu’intervient le coefficient de conversion du gaz.

Qu’est-ce que le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion du gaz naturel est une valeur qui permet de transformer la consommation enregistrée par le compteur de gaz, exprimée en mètres cubes, en kilowattheures, l’unité utilisée pour la facturation. Cette valeur est fluctuante et est indiquée au dos de votre facture, en bas de page. Le coefficient de conversion est donc utilisé pour calculer de façon la plus juste possible le montant de votre facture, selon la formule suivante : Volume (m3) x coefficient de conversion = Consommation (kWh).

De quoi dépend le coefficient de conversion ?

Le coefficient de conversion dépend de trois facteurs principaux :

· L’altitude : plus l’altitude augmente, moins le gaz est dense, et moins il contient d’énergie par mètres cubes. Ainsi, plus on est en altitude, plus le taux de conversion est faible.

· La composition du gaz : celle-ci varie en fonction des gisements d’origine du gaz et détermine son pouvoir calorifique. On distingue le gaz B (pour « bas pouvoir calorifique ») et le gaz H (pour « haut pouvoir calorifique »). Le coefficient de conversion est donc plus élevé pour le gaz H.

· La pression de livraison : plus la pression nécessaire à la livraison augmente (pour un chauffage collectif ou un usage intensif, par exemple), plus le coefficient de conversion est élevé.

Comment calculer le coefficient de conversion

Le coefficient de conversion est calculé par le gestionnaire de réseau GRDF. Contrairement à l’altitude et la pression de livraison, qui sont des valeurs fixes et connues, la composition du gaz varie en permanence. Le gestionnaire de réseau analyse quotidiennement la composition du gaz naturel afin d’établir un coefficient de conversion moyen, sur la base de la moyenne des coefficients calculés entre la date du dernier relevé de compteur et la date du dernier relevé de GRDF. Les fluctuations sont cependant généralement minimes, de l’ordre de 3%.


Valeur moyenne du coefficient de conversion

Si le coefficient de conversion peut ainsi varier d'une zone à une autre, d'un client à un autre et même entre deux factures, les écarts sont encadrés et doivent se maintenir dans une fourchette de valeurs moyennes.

Voici donc ci-dessous les valeurs moyennes du coefficient pour des logements alimentés en gaz :

  • pour un client dont l'habitation est alimentée à la pression de 27 mbar (Gaz B), comptez une moyenne autour de 10kWh/m3

  • pour un client dont l'habitation est alimentée à la pression de 21 mbar (Gaz H), la moyenne du coefficient de conversion est de 11.2 kWh/m3

210 vues
logo.png