• Wekiwi

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE : TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE GES MAISON OU DPE

Dernière mise à jour : 14 sept.

Le 1er janvier 2011, le Gouvernement français a défini les nouvelles règles accompagnant la vente ou la location de logements, en particulier la présence obligatoire du diagnostic de performance énergétique (DPE). Celui-ci sert à cartographier l’impact énergétique et écologique d’un logement, au regard de sa consommation d'énergie et de son taux de rejet de gaz à effet de serre. Il réunit deux composantes : le classement énergétique et le GES. Voici un petit guide pour mieux comprendre le DPE.

Classement énergétique

Le classement énergétique d'un bâtiment définit le niveau de performance énergétique d'un logement. En fonction d'une série de critères et de paramètres, on attribue à chaque habitation une classe énergie qui un indicateur fiable de sa consommation d'énergie. La classe énergie est présentée sous forme de lettre, allant de A (bâtiment économe) à G (bâtiment énergivore). À chaque lettre correspond une consommation d'énergie exprimée en kWh / m² par an.

Voici la liste des classes énergie et leur consommation par an :

  • Catégorie A: l’habitation consomme moins de 50 kWh / m² / an

  • Catégorie B: l'habitation consomme entre 51 et 90 kWh / m² / an

  • Catégorie C: l'habitation consomme entre 91 et 150 kWh / m² / an

  • Catégorie D: l'habitation consomme entre 151 et 230 kWh / m² / an

  • Catégorie E: l’habitation consomme entre 231 et 330 kWh / m² / an

  • Catégorie F: l'habitation consomme entre 331 et 450 kWh / m² / an

  • Catégorie G: l’habitation consomme plus de 450 kWh / m² / an

Le tableau des classes énergie nous renseigne sur la performance énergétique d'une maison ; il s'agit d'une information utile lorsqu'on veut acheter un bien immobilier pour mieux connaître sa valeur économique et décider si l'investissement constitue un bon choix.

Concrètement, un logement classé A est davantage performant ; il est bien isolé et consomme peu pour chauffer ou rafraîchir ses pièces. À l'inverse, un logement classé G est très mal isolé, la déperdition de chaleur est donc importante. La classe énergétique d'une habitation permet par conséquent d'anticiper le montant futur de vos factures.

La moyenne nationale du DPE est de 50 kWh/m². an, soit un classement de catégorie E. Une classe énergie A, B, C et D est donc meilleure que la moyenne, tandis que les classes F e G sont bien plus énergivores.


Veuillez noter que, depuis le 1er juillet 2021, un logement ne peut plus être F ou G, sous peine d’être interdit à la location d’ici à 2028.


Étiquette énergie d'une habitation et montant des factures


Pour mieux comprendre les différences entre les classes énergie, voyons dans le détail les dépenses liées à la consommation d'un appartement de 100 m² selon les différentes étiquettes énergie :

  • Lettre A – coût estimé inférieur à 250 € par an

  • Lettre B - coût estimé entre 251 e 500 € par an

  • Lettre C - coût estimé entre 501 e 750 € par an

  • Lettre D - coût estimé entre € 751 e € 1.150 par an

  • Lettre E - coût estimé entre € 1.151 e € 1.650 par an

  • Lettre F - coût estimé entre 1.651 e 2.250 € par an

  • Lettre G - coût estimé supérieur à 2.250 € par an

Pour calculer la classe énergie d'un édifice, on doit prendre en compte différents éléments qui vont du climat à l'année de construction, du type d'isolation de l'ensemble de l'immeuble au système de chauffage du logement en particulier. Depuis le 1er avril 2013, le DPE a été mis à jour et contient davantage de points de contrôle, plus précis et détaillés, de sorte que le calcul de la performance énergétique est plus proche du réel.


Classe GES

La classe GES, pour gaz à effet de serre, est utilisée pour quantifier le taux d’émissions de gaz à effet de serre rejeté par une habitation. Les émissions de gaz à effet de serre des logements proviennent généralement de la consommation d’énergie, souvent issue de sources fossiles, pour se chauffer, cuisiner et utiliser de l’électricité.

Le calcul de la classe GES tient donc compte des éléments suivants :

  • chauffage

  • quantité d’eau chaude produite et utilisée

  • processus de refroidissement du logement

  • nature de l’énergie consommée (fossile ou renouvelable)

L’indicateur GES se présente sous forme de couleur, allant du lilas (faibles émissions de gaz à effet de serre) au violet (fortes émissions de gaz à effet de serre). La classe GES d'un logement se calcule en fonction du volume de gaz à effet de serre émis par ce logement durant une année entière. Les émissions sont exprimées en kg eq CO2 /m2.an (ou Kilogramme équivalent CO2 par m2 et par an).


Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre de son logement


Pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre, vous devez notamment réduire votre consommation. Pour cela, vous pouvez par exemple :

  • Débrancher les appareils non utilisés

  • Privilégier les programmes économiques des appareils électroménagers (lave-vaisselle, machine à laver…)

  • Changer les joints du frigo pour que la porte ferme correctement.

  • Vous assurer que votre logement est correctement isolé

En outre, vous pouvez changer de contrats ou de fournisseurs d’énergie pour opter pour des contrats d’énergie 100 % renouvelable. Beaucoup de fournisseurs commencent en effet à lancer des offres vertes, élargissant ainsi l’éventail d’offres disponibles. Néanmoins, le prix de ses offres est encore largement supérieur à offres conventionnelles.


Comme indiqué au début de cet article, l’établissement d’un DPE est obligatoire si vous souhaitez mettre votre bien en vente ou en location. Celui-ci doit être réalisé par un professionnel et vous coûtera quelques centaines d’euros. Sachez toutefois que le DPE est éligible à certaines aides financières, pensez donc à vous renseigner.

12 376 vues