• Wekiwi

LE CHAUFFAGE D’APPOINT : UTILISATION ET INTÉRÊTS

Dans cette « nouvelle normalité » qui fait suite à la flambée de la crise sanitaire, nous avons pris l’habitude de passer plus de temps chez nous. Qui dit plus de temps à la maison, dit également augmentation de la consommation d’énergie, notamment pour se chauffer. Pourquoi le chauffage d’appoint fait-il plus que jamais parler de lui, et est-ce la solution adaptée à vos besoins ? Nous tentons de répondre à ces questions dans cet article.



Qu’est-ce que le chauffage d’appoint ?


À l’inverse du chauffage central, le chauffage d’appoint est un appareil de chauffage indépendant qui fonctionne de manière autonome. Le chauffage d’appoint, quel que soit le type, se veut donc facile à installer, à déplacer et à allumer ou à éteindre tout au long de la journée. Il est avant tout destiné à un usage ponctuel, car si son prix d’achat est faible, sa consommation énergétique est nettement supérieure à celle d’un chauffage central.


Les différents types de chauffages d’appoint


La diversification de l’offre en chauffages d’appoint a augmenté avec la demande. Les chauffages d’appoint peuvent être alimentés par trois sources d’énergie : l’électricité, le gaz et le fioul.


1) Les chauffages d’appoint électriques : les plus pratiques et les plus simples à utiliser, mais pas toujours les plus économiques. Ils sont plutôt recommandés pour chauffer ponctuellement de petites pièces. On distingue différents modèles :radiateur soufflant mobile : ce chauffage est léger et très maniable, et il diffuse de la chaleur en quelques secondes seulement. Il est idéal pour la salle de bains.

  • convecteur mobile : ce chauffage diffuse de la chaleur en quelques secondes, mais la pièce se refroidit très rapidement une fois l’appareil éteint.

  • radiateur à bain d’huile : ce chauffage met plus de temps à produire de la chaleur, mais il continue à diffuser de la chaleur même lorsqu’il est éteint, ce qui en fait un chauffage électrique basse consommation.

  • radiateur rayonnant mobile : ce chauffage diffuse une chaleur douce et homogène uniquement par l’avant et est généralement peu coûteux.

  • cheminée électrique : installation énergivore qui convient pour chauffer les petites pièces.

2) Les chauffages d’appoint au gaz fonctionnent grâce à une bouteille de gaz butane ou propane. On distingue trois grands types de chauffages d’appoint au gaz :

  • chauffage à gaz à infrarouge : ce chauffage diffuse de la chaleur plus lentement que les modèles à combustion, mais il offre un confort de chauffe optimal sans assécher l’air ambiant.

  • chauffage à gaz à infrableu : ce chauffage diffuse de la chaleur rapidement par convection et rayonnement, mais le confort de chauffe n’est pas optimal. Idéal pour une utilisation à durée limitée.

  • chauffage au gaz à catalyse : ce chauffage diffuse une chaleur homogène par rayonnement. Idéal pour chauffer de grandes pièces mal ventilées ou sans fenêtres, car il n’émet pas de gaz carbonique.

3) Les chauffages d’appoint au pétrole : ce chauffage présente l’avantage de chauffer rapidement de grandes surfaces tout en conservant une certaine chaleur une fois éteint. Il faut cependant tenir compte du risque d’émanation de monoxyde de carbone.


Le chauffage d’appoint est donc un bon complément au système de chauffage central pour chauffer des pièces de façon occasionnelle. Mais la solution la plus efficace pour bénéficier d’un confort thermique optimal sans faire grimper sa facture énergétique reste une bonne isolation pour limiter les déperditions de chaleur, ou investir dans un poêle à bois ou à granulés.

12 vues

Posts récents

Voir tout